‘’Entretiens de Yamoussoukro’’ : Les robots et l’Intelligence Artificielle au cœur des débats



img11

Après les Entretiens de Varsovie, Madrid, Abu Dhabi et Rabat, cap a été mis sur la capitale politique de la Cote d’Ivoire ce jeudi 13 juin 2019 dans le cadre de la 1ère édition des Entretiens de Yamoussoukro. « La Côte d’Ivoire à l’Ere des Robots et de l’Intelligence Artificielle (IA) » tel a été le thème abordé lors de cette plateforme d’échanges à l’effet de mesurer l’impact de l’avènement des robots et de l’IA sur l’économie et la société africaine en général et la Côte d’Ivoire en particulier.

La robotisation et l’intelligence artificielle, une opportunité pour l’Afrique

Abordant le thème : « Lorsque le progrès le plus fantastique est à notre porte », Stéphane Richard, Président –Directeur Général de Orange n’a pas manqué de souligner que nous sommes à l’orée d’une grande révolution. Il a par ailleurs salué l’IA qui est selon lui, une extraordinaire opportunité d’améliorer les conditions de vie des populations africaines.  Un avis partagé par l’ensemble des panélistes notamment Fatim Cissé, première ivoirienne diplômée en intelligence Artificielle et Directrice associé de Dux, qui a pour sa part, décliné, les prouesses des robots dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’agriculture. Dès lors, le robot serait-il l’avenir de l’homme ?

Vers un remplacement de l’homme par la machine ?

S’il est vrai que l’utilisation de l’IA et des robots améliore la qualité du service, de la productivité et de la compétitivité des entreprises comme l’a si bien indiqué, Jean Kacou Diagou, Président Directeur Général du Groupe NSIA Assurances et Banque, elle suscite tout de même des interrogations liées à l’accroissement du chômage dans nos sociétés africaines.

Mais pour Docteur Augustin Thiam, Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro : « notre détermination à avancer doit être plus forte que notre peur de perdre ». Une idée soutenue par Jérôme Chartier, Président des Entretiens de Royaumont. « Il ne faut pas se leurrer. Le robot ne pourra jamais remplacer l’Homme car il n’aura jamais de conscience ni de goût de la vie »

Nul besoin de s’inquiéter a poursuivi Mme Raymonde Goudou COFFI tout en traitant du thème : « Préparer les nations à l’arrivée des Robots : le défi des décideurs ». Loin d’être une menace, cette avancée technologique est un atout.

Intelligence artificielle, robotique : Dangers à l’horizon ?

Certains dangers peuvent en effet survenir lors de l’utilisation du robot, de sa maintenance ou de son réglage. En outre, il existe la possibilité de l’utiliser à mauvais escient d’où l’importance de préparer la nation à la révolution informatique. Dans cette optique, le Ministre François Albert Amichia, Représentant du Vice-Président de la Côte d’Ivoire a salué l’International Data Institute de l’INP-HB, représenté par les étudiants et leur Directeur, M. Tanoh Lambert qui a pris une part active sur la table ronde intitulée « l’Intelligence Artificielle, une avancée pour l’Humanité ».

« Ce que la Côte d’Ivoire deviendra demain face aux robots, dépend de nous » a confié Docteur Thiam Augustin. Il convient à cet effet d’assurer l’accès de tous, à une formation de qualité.  « Le défi éducatif est en effet celui qui assurera l’avènement de cette technologie en Afrique et en Côte d’Ivoire » a conclu Jérôme Chartier.

N’GUESSAN Grâce

 

 

 

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | www.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2019