Coopération sud/sud : Le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Guinée sollicite l’INP-HB pour la formation d’une élite guinéenne



img11

L’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUET BOIGNY a accueilli du 08 au 09 août 2017, une délégation Guinéenne composée de 03 représentants du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) accompagné d’un enseignant chercheur de l’Institut Polytechnique de Conakry, en vue de mener des réflexions sur les possibilités de formation d’une élite guinéenne à l’INP-HB.

Ces échanges qui ont vu la participation de la Direction Générale de l’INP-HB, des Directeurs d’écoles et de départements ont porté essentiellement sur la définition des perspectives de collaboration entre ces deux institutions.

Dans ce contexte, M. DIALLO Amadou Tidjane, Conseiller du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a sollicité l’expertise des cadres de l’INP-HB dans la formation des jeunes guinéens. « Nous avons eu écho des performances de l’Institut dans le domaine de la formation. L’admission des élèves des classes préparatoires au concours de l’X, en constitue une belle illustration » a-t-il affirmé. « Nous souhaitons à cet effet que le concours d’entrée à l’INP-HB soit ouvert à la Guinée à l’instar du Burkina, du Comores et du Niger en vue de permettre l’émergence d’une élite africaine » a-t-il renchéri. Outre cet aspect la délégation guinéenne a évoqué d’autres points visant à permettre l’obtention des résultats similaires à ceux observés à l’INP-HB à savoir l’excellence et la performance.

En réponse aux préoccupations soulevées, le Directeur Général de l’INP-HB, M. KOFFI N’Guessan a livré l’un des secrets de la réussite d’une organisation : « Pour la transformation de nos institutions, il faut en plus de la vision, du courage dans la mesure où la plupart de nos concitoyens sont réfractaires au changement ». Dans la même lancée, il a souligné que la performance et l’excellence d’une école résident dans la non compromission. « Pour avoir une école performante et prestigieuse, il faut être en mesure d’organiser des concours qui ne souffrent d’aucune contestation ». M. Le Directeur Général de l’INP-HB a conclu ses propos en mettant un point d’honneur à ouvrir non seulement le concours mais aussi à pérenniser cette expérience.

Au vu des échanges nourris et constructifs de ces deux jours, la délégation guinéenne s’est dite satisfaite de l’intérêt et la volonté des dirigeants de l’INP-HB à les accompagner sur le chemin du succès et de l’excellence.

N’Guessan Grâce

 

 

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2023