INP-HB : Lancement du programme de valorisation des déchets agricoles



img11

L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) a procédé le jeudi 06 décembre 2018 à Yamoussoukro au lancement officiel du projet FGéPRO, un programme de formation en génie des procédés industriels pour le traitement et la valorisation des rejets agro-industriels en produits à haute valeur ajoutée.

A l’entame des échanges, son coordonnateur, le professeur Yao Kouassi Benjamin de l’INP-HB, a indiqué que la philosophie du projet est de lutter contre l’idée qui veut seulement que les déchets soient collectés et mis à la décharge. Il s’agit en effet de donner une nouvelle perception des déchets dont la gestion est une problématique en Afrique.

La Côte d’Ivoire produit par an 550 000 tonnes d’anacardes et 1 400 millions de tonnes de fèves de cacao. La quantité des déchets générés est aussi importante et représente dix fois la production. « Or, il y a une possibilité de valorisation des déchets pour répondre aux besoins d’emplois » a-t-il poursuivi.

Le professeur Yao Benjamin a par ailleurs souligné qu’il s’agit de transformer la pomme d’anacarde en vin et en matière plastique biodégradable, les déchets de canne en bioéthanol et bio pesticide pour traiter les plantes contre les prédateurs. Le volet recherche inclut des stages en entreprises et en laboratoires de recherche et ce, en synergie avec le secteur industriel qui connaît mieux ses besoins.

Le projet est mené par un consortium de chercheurs de trois établissements de la sous-région Ouest Africaine en plus de l’INP-HB. Il s’agit de l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin (UAC), de l’Université de Lomé du Togo (UL) et de l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS) du Canada. Ce consortium est appuyé par des partenaires industriels (la compagnie SANIA Cie S.A, filiale du groupe leader agro-industriel SIFCA, Nestlé, Brasserie BB Lomé SA et Lakhi Industries Benin SARL), des partenaires gouvernementaux et paragouvernementaux (Conseil du coton et de l’anacarde (CCA), Centre ivoirien anti-pollution (CIAPOL) et de l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique du Benin)

.D’un coût de plus de 255 millions F CFA, le projet est financé par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) du Canada. Le programme comprend un volet qui vise à former un mentorat d’innovateurs et de leaders en génie industriel/bioproduits.

Le projet (FGéPro) a une durée de quatre ans. A terme, il devra aider à former 100 étudiants dont 50 issus de la Côte d’Ivoire, 25 du Bénin et 25 du Togo.

Ce programme renforcera l’expertise en recherche de personnel hautement qualifié dont 50 % de femmes et leur offrira une meilleure ouverture à l’international, ainsi qu’une employabilité accrue.

 

N’GUESSAN Grâce

 

 

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2023