Premier colloque international sur la data science et l’intelligence artificielle à l’université de Daloa



img11

Le Prof Tanoh Lambert (INP-HB, debout) et le Prof Marc Arthur Diaye (université Paris 1, assis) ont présenté les premières communications de ce colloque

 

Daloa, 16 déc 2021 (AIP) – L’Université Jean Lorougnon Guédé (UJLoG) de Daloa organise, jeudi 16 et vendredi 17 décembre 2021, dans son enceinte, le premier colloque international sur la contribution au développement économique et social de la data science, de l’intelligence artificielle et de leurs applications.

 

Près d’un millier d’enseignants chercheurs de diverses universités africaines et européennes participent, en présentiel ou à distance, à cette rencontre scientifique, initiée par l’Unité de formation et de recherche des Sciences économiques et de gestion (UFRSEG) de l’UJLoG, en collaboration avec l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI), pour promouvoir l’intelligence artificielle et ses applications dans notre pays où elles demeurent encore élitistes.

 

La data science est l’ensemble des méthodes et outils qui permettent l’analyse des grands volumes de données. L’intelligence est l’étude des méthodes qui permettent aux ordinateurs de se comporter intelligemment en réalisant des tâches cognitives jusque-là réservées à l’homme. Il s’agit de deux sciences transversales, intrinsèquement liées, qui peuvent servir à résoudre des problèmes multidimensionnels dans tous les secteurs d’activités.

« Tout problème peut être posé comme un problème d’intelligence artificielle », a énoncé le directeur de l’UFRSEG, Prof Auguste K Kouakou, dans un document remis à l’AIP au cours de ce colloque.

 

L’UJLoG, qui est à vocation agroforesterie, pourrait s’en servir pour analyser des données agricoles, climatiques, météorologiques, environnementales, économiques et sociales, a indiqué son vice-président, Koné Tidiani.

L’intelligence artificielle offre également à ses enseignants-chercheurs des pistes de collaboration avec des équipes de recherche d’autres institutions universitaires, a-t-il ajouté.

Pour le président du comité scientifique du colloque, Prof Adou Kablan Jérôme, la Côte d’Ivoire ne doit pas rater cette nouvelle révolution industrielle que constitue l’intelligence artificielle.

 

Source (AIP)

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2022