Rentrée universitaire unique 2022-2023 : D’importantes réformes annoncées par le Prof Adama Diawara



img11

A l’occasion de la cérémonie solennelle de la rentrée universitaire unique 2022-2023, qui s’est tenue à l’amphithéâtre François Ange Barry Battesti du site centre de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB), le prof Adama Diawara, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est revenu sur les grands chantiers d’envergure menés sous l’impulsion du Gouvernement ivoirien pour inscrire résolument notre système d’enseignement supérieur et de recherche dans la  modernité,  pour en faire une référence sous régional , régional et international.

C’est en présence de tous les acteurs de l’enseignement supérieur, qu’il a annoncé les grandes réformes entamées depuis l’année dernière qui méritent selon lui d’être poursuivies pour l’innovation de ce secteur et l’émergence de notre pays. Il s’agit entre autres du projet de loi relatif à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation adopté en conseil des Ministres au mois de juin 2022 puis récemment, par l’Assemblée Nationale ainsi que du changement de statut des institutions de l’enseignement supérieur et de recherche. Cette innovation est principalement motivée par le contexte concurrentiel mondial qui inclut la recherche de la performance et la nécessité de s’aligner sur une gouvernance harmonisée au niveau mondial aussi bien au niveau institutionnel, académique que financier. A cela s’ajoute la création des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles au sein des universités publiques, à l’Instar de Man et de San-Pedro afin de former des ressources humaines de haut niveau, indispensables aux objectifs d’industrialisation de la Côte d’Ivoire. Par ailleurs, en vue de consolider la mise en œuvre du système Licence Master Doctorat (LMD), le processus de création des Ecoles Doctorales qui répondent à des critères précis de performance en lien avec l’insertion professionnelle des futurs docteurs, a été engagé.  L’offre devra désormais s’aligner aux besoins avérés du marché de l’emploi, a laissé entendre le Ministre. S’agissant du BTS, une étude est en cours pour rendre les parcours de formation plus complétifs et plus efficaces en terme d’employabilité.

Face aux nombreuses actions entreprises par le Gouvernement ivoirien pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur, il a exhorté les étudiants à plus de productivité et de responsabilité. « Nous voulons des étudiants soucieux du bien public et des sacrifices de leurs parents. Des étudiants responsables, capables d’avoir un discours critiques face aux marchands de rêve. Des étudiants réconciliés avec notre société et enfin, des syndicats d’étudiants responsables, capables de comprendre de façon réelle, la signification d’une activité syndicale au service de l’intérêt de tous les étudiants ».

Cette rencontre bilan a été aussi le lieu de remercier très chaleureusement les responsables des institutions d’enseignement supérieur et de recherche, les enseignants-chercheurs, les chercheurs, les personnels administratifs et techniques, les partenaires du monde socioéconomique pour tous les efforts apportés ainsi que les partenaires au développement pour les différents financements. Depuis 2012, c’’est en effet plus de 110 milliards qui ont été mobilisés par le Contrat de Développement et de Désendettement (C2D) et du prêt souverain AFD (Agence Française de Développement) et plus de 20 milliards de F.CFA dans le cadre du Projet d’Appui au Développement d’Enseignement Supérieur (PADES) de la Banque Mondiale.

 

 

 

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2023