Partenariat : La Banque Mondiale soutient le projet de création d’un Mastère Spécialisé à L’INP-HB de Yamoussoukro



img11

Une délégation de la banque mondiale conduite par M. André Teyssier, Spécialiste Principal en Administration Territoriale, a été accueillie ce vendredi 14 avril 2017 à l’INP-HB de Yamoussoukro aux environs de 10h30.

Cette visite qui s’est tenue en présence de la direction générale de l’INP-HB et des représentants de l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA) visait à présenter à la Banque Mondiale, la maquette pédagogique du projet de création d’un Mastère Spécialisé en foncier rural.

En effet, en vue de procéder à l’animation du fonctionnement de l’Agence Foncière Rurale (AFOR), Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) a prévu des représentations tant au niveau de l’administration centrale qu’au niveau des 107 départements du pays.

C’est dans cette optique que l’INP-HB a été désigné comme structure universitaire chargée de la formation de ces spécialistes aux métiers du foncier, suite à un atelier de réflexion qui s’est tenu le 11 novembre 2016 à la Banque Mondiale. A cet atelier ont été conviées, toutes les institutions de formation professionnelle et universitaires. Cette désignation a donné lieu à une première mission de la Banque mondiale à l’INP-HB à l’issue de laquelle le Mastère Spécialisé a été retenu suite à la proposition d’un ‘’draft’’ de l’offre de formation. La visite de ce 14 avril, confirme par conséquent la continuité du soutien de la Banque Mondiale à ce projet.

Financé par la Banque Mondiale, ce Mastère a pour ambition de former des spécialistes de haut niveau (BAC+4 minimum) dans le domaine du foncier rural a indiqué M. Kouakou Paul Martial, directeur du département Agriculture et Ressources Animales(ARA). ‘’ Ces candidats doivent disposer à cet effet d’un profil synthétique d’agronome, de géographe, de géomètre, de topographe, de sociologue, de gestionnaire de bases de données et de spécialistes de questions environnementales’’ a-t-il ajouté.

Les échanges ont porté essentiellement sur les attentes de la Banque Mondiale relativement à la maquette pédagogique du Mastère Spécialisé à savoir les conditions d’admission à la formation, son coût, la politique de financement et la possibilité de l’étendre aux étudiants de la sous-région.

M, Sangaré Moustapha, directeur adjoint de l’INP-HB, a, pour sa part rassuré les intervenants de la Banque Mondiale que toutes leurs remarques seront prises en compte. Il a par ailleurs exprimé son désir d’associer à ce projet, les partenaires internationaux dans la mesure où l’INP-HB est dans une dynamique d’accréditation et de certification.

 ‘’Nous voulons faire naître une université du foncier en Côte d’Ivoire ‘’ a déclaré M. André Teyssier. ‘’Mais cela se fera progressivement en tenant compte de la demande, à la lumière des 05 premières années’’ a-t-il ajouté.

Le projet de décaissement étant prévu pour septembre 2018, la Banque Mondiale prévoit un travail préparatoire avec le Gouvernement ivoirien en vue de l’élaboration d’un plan de formation sur le foncier rural.

 

                                                                                                                                                              N’GUESSAN Grâce.

 

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2023