Réunion-bilan des délégués du RESCIF à l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro



img11

Les délégués du Réseau d’Excellence des Sciences de l’Ingénieur de la francophonie (RESCIF), ont pris part à un colloque à l’INP-HB du 09 au 11 Mai 2017 en vue de faire un bilan des activités communes entreprises par chaque membre de ce réseau. Cette rencontre a vu la participation de toutes les institutions membres du RESCIF à l’exception de X-Polytechnique Paris et L’Université d’Etat de Haïti.

L’objectif de cette réunion-bilan était de se projeter dans l’avenir en réfléchissant sur les questions, susceptibles de renforcer davantage la visibilité de la formation des ingénieurs. Au nombre des activités réalisées ou projetées, figure la réalisation des MOOCs (Massive Open Online Courses), réalisation à laquelle M. Koffi N’Guessan, Directeur Général de l’INP-HB, attache un grand prix. « Il est nécessaire d’intégrer et de faire accepter aux élèves, cette autre méthode d’enseignement qui a pour ambition de révolutionner la formation des ingénieurs en leur permettant de bénéficier de l’expertise de professeurs de très hauts niveaux » a-t-il affirmé.

«Les MOOCs ont l’avantage de créer une plus grande visibilité de l’institution dans la mesure où elle participe à l’excellence de celle -ci » a renchéri M. Yao Benjamin, enseignant chercheur et délégué du RESCIF INP-HB. Il s’est par ailleurs félicité du premier MOOC collaboratif développé dans les studios de l’INP-HB. Ce MOOC collaboratif qui porte sur les afficheurs à LED a vu la participation des enseignants de l’université Cheikh Anta Diop, de l’université de Yaoundé et de l’INP-HB.

 M. Dimitrios Nukakis, chef du programme MOOC Afrique, a pour sa part indiqué que les cours en ligne permettent de répondre également à d’autres objectifs liés aux effectifs pléthoriques des étudiants de certaines institutions, en leur offrant la possibilité de réviser leur cours quel que soit le lieu et le moment via un ordinateur connecté à Internet.

Le bilan selon le comité d’organisation, est positif. Les échanges ont été très riches, fructueux et constructifs. Outre les MOOCs, les réflexions ont été menées sur les laboratoires conjoints et l’entrepreneuriat.

Le réseau poursuit le développement des laboratoires conjoints qui ont été créés. Il est question à présent d’allouer des moyens à ces laboratoire, de sorte à leur permettre de bien fonctionner.

Au niveau de l’entrepreneuriat qui constitue une des activités importantes du RESCIF, des actions seront menées dans le but d’inciter les jeunes à l’auto-emploi. Il s’agit notamment des appels à projet et des concours organisés à l’échelle du RESCIF. Il y’a également le programme FAST pour la requalification des diplômés, qui s’appuie sur une formation théorique via des MOOCs spécifiques en vue d’une remise à niveau.

Créé en Octobre 2010, le RESCIF a pour objectif de mettre en œuvre une coopération novatrice, ciblée et durable entre 15 universités technologiques d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et du Moyen Orient dans le but de répondre à certains défis majeurs des pays émergents et en développement.

                                                                                                                                                                                                        N’Guessan Grâce

Voir l'historique

Côte d'Ivoire | https.inphb.ci | scolarite@inphb.ci | secretariatdg@inphb.ci | inphb@inphb.ci

Restez connectés

© 2004 Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny
Mise à jour 2023